Chiens dangereux

La personne ayant acquis un chien d’attaque, avant l’application de la réglementation sur les chiens dangereux en 2010, doit détenir un  permis de détention (dossier) . infos ici

1 – Interdictions et obligations :

Interdiction d’achat, de vente, de don, d’importation et d’introduction en France
Interdiction d’accéder dans les transports en commun, les lieux publics et dans les locaux ouverts au public, en dehors de la voie publique Interdiction de demeurer dans les parties communes des immeubles collectifs.
Obligation de stérilisation, attestée par un certificat vétérinaire
Obligation d’être muselés et tenus en laisse par une personne majeure sur la voie publique et dans les parties communes des immeubles collectifs.

2 – Les chiens de garde et de défense (2ème cat) :

Staffordshire terrier et American Staffordshire terrier (de race Rottweiler,de race Tosa)

Obligations :  Les chiens de garde et de défense doivent être muselés et tenus en laisse par une personne majeure titulaire d’un permis de détention : sur la voie publique, dans les transports en commun, dans les lieux publics et, plus généralement, les locaux ouverts au public, dans les parties communes des immeubles collectifs.

3 – Sanctions en cas de non-respect de la réglementation

Le propriétaire ou le détenteur d’un chien dangereux, qui ne respecte pas l’une des interdictions ou des obligations ci-dessus, risque une amende. Dans certains cas, il encourt également une peine de prison.

4 – Les conditions pour détenir un chien catégorisé :

La personne qui envisage de détenir un chien inscrit sur la liste des chiens susceptibles d’être dangereux (appelés aussi “chiens catégorisés”), doit remplir toutes les conditions ci-dessous :
  1. être âgée d’au moins 18 ans,
  2. ne pas être sous tutelle (sauf autorisation du juge des tutelles),
  3. ne pas avoir été condamnée pour crime ou délit inscrit au bulletin n°2 du casier judiciaire (pour les Étrangers, sur un document équivalent),
  4. ne pas avoir fait l’objet d’une décision de retrait du droit de propriété ou de garde d’un chien, en raison du danger qu’il représentait pour les personnes ou les animaux domestiques (sauf dérogation accordée sous conditions par le maire si cette décision de retrait date de plus de 10 ans).
La personne doit également avoir obtenu une attestation d’aptitude et un permis de détention pour l’animal.