Origine du Gravier de Gargantua

Histoire du Gravier de Gargantua

Jean Audeau, un simple agriculteur, découvre par accident dans un énorme tumulus un petit livret qui contient la généalogie des géants d’autrefois. Pourquoi Gargantua ? 

Dans la mythologie celte, il existait une déesse Belissima – Le rocher de Garguantua. -# Aux Andely – Le rocher de la Tête d’Homme ou Menhir de Port-Mort. -# A Breteuil – Pierre de la Gour ou de Gargantua. -# A Neaufles-AuvergnyPierre à Gargantua ou Pierre-à-Affiler de Gargantua (sa faux aurait servi à achever les soldats de César) -# A Veulettes – Les restes de l’enceinte d’un ancien camp s’appellent le « Tombeau de Gargantua ». -# A Tancarville – Une Pierre gante (géante) appelée chaise ou fauteuil de Gargantua. -# A Fresle près de Neufchatel – Un monticule boisé Pas de Gargantua ou Pas du Cheval de Gargantua. -# A Saint-Nicolas d’Attez près de Verneuil sur Avre – Un bloc ferrugineux appelé Pierre de l’Agourt ou de l’Agoùt ou de Gargantua. -# A Caillouet -Orgeville – Deux blocs rocheux le Caillou de Gargantua. -# A Dormant près de Vernon – Deux tumuli nommés une Hottée de Gargantua. _ D’après Léon de Vesly. la chaise de Gargantua tout comme les autres roches naturelles au pied desquelles coule la Seine (la déesse Sequania) fut les acropoles des habitants primitifs de la région et leurs lieux de culte. La chaise de Gargantua fut donc un autel du druidisme. Les découvertes faites dans ce secteur permettent en effet d’affirmer que cette zone était habitée depuis longtemps. Les marins prétendent que face à la chaise de Gargantua et au hameau de l’ânerie. entre Duclair et la Fontaine. c’est l’endroit de plus profond de Rouen jusqu’à la mer. Sources : ] _ JP HERVIEUX _ _ _